Christine Billon – Chemin du cotton rouge

Christine Billon a passé la certification en 2015 avec la couveuse Cosens à Marseille. Elle nous livre son témoignage d’entrepreneure certifiée :

Photo Christine Billon Cotton rouge

Christine, vous avez reçu très récemment votre certificat de créateur de petite entreprise à l’issue d’un parcours de 2 ans que vous avez effectué dans la couveuse COSENS

Pouvez-vous nous parler de votre parcours ?

J’ai commencé par travailler comme secrétaire mais comme la création de vêtements me motivait, j’ai suivi plusieurs stages de patronage de vêtements par le CETIH ce qui m’a permis de m’installer en même temps comme patronnière de vêtements et secrétaire indépendante.

J’ai été ensuite, pour des raisons personnelles, pendant de nombreuses années (plus de 15 ans) jusqu’en 2010 assistante commerciale dans un bureau d’architecture.

Après avoir élevé mon 4ème enfant, il était temps pour moi de créer à nouveau ma propre entreprise. Mais je souhaitais être accompagnée ; une journée d’information sur l’entrepreneuriat à la Cité des métiers de Marseille, m’a donné la solution : intégrer une couveuse d’entreprise.

J’ai intégré Cosens en mars 2012 pour développer mon projet d’étalagiste et de créations d’objet en papier recyclé.

Comment s’est passé votre parcours dans la couveuse ? Quel bilan en tirez-vous ?

Mon parcours a duré 2 ans. J’ai commencé par suivre dans la couveuse 6 mois de formation à temps plein : comptabilité, gestion, droit des entreprises, gestion financière, relation avec les banques, réalisation d’un business plan.

Ensuite 1 ou 2 fois par semaine, en fonction de mes besoins, j’avais un entretien avec un coach pour m’aider à résoudre les problèmes que je rencontrais aux différentes étapes de mon projet.

Le 1er client que j’ai trouvé pendant la formation était une agence de “trade marketing, avec laquelle j’ai signé un partenariat de Promotrice[1]. Je réalisais des vitrines, des « poses de covering » et surtout des mises en avant marketing par du « merchandising de rayon ».

Cette activité devenait fatigante et peu créative.

En fait, ce qui m’intéresse et même me passionne, c’est la création d’objets décoratifs et de luminaire à partir de papier recyclé et de livres : j’adore les livres et à travers mes créations, je leur donne une deuxième vie. J’ai eu envie d’en faire aussi mon activité.

Je tire un bilan très positif de la couveuse :

Une bonne formation qui m’a en plus dopé et donné le goût de me former davantage : je suis en ce moment un MOOC dans le domaine du Digital Marketing.

Nous sommes poussés à nous poser les bonnes questions, à avancer et nous sommes soutenus et encouragés par le groupe.

Mon parcours s’est conclu par une reconnaissance de compétence de chef de petite entreprise

Le travail que j’ai effectué pendant ces 2 années a été validé et lors de l’oral, j’ai présenté les tableaux de bord, et le business plan de mon projet.

J’ai aussi présenté un diaporama pour que l’auditoire puisse visualiser mes créations.

Et maintenant, où en êtes-vous ? Quels sont vos projets?

Je suis une “slasheuse”, une entrepreneuse aux activités multiples.

Je mène 2 activités de front :

Du trade marketing mais en direct auprès des pharmacies

Mon entreprise de création d’objets de décoration. Je travaille essentiellement avec des décorateurs, avec quelques architectes dont certains à l’étranger qui me connaissent par mon site et par les réseaux sociaux ;

Après plusieurs expositions dans de petites salles je souhaite maintenant présenter mon travail artistique dans le circuit des galeries d’Art, notamment ma « horde de papier », travail d’origami géant sur le thème du cheval. Les Docks de Marseille qui ont obtenu cette année le « Reward du meilleur Centre Commercial » ont consacré un espace à la création artistique ; je vais leur proposer d’exposer un dialogue entre mes œuvres et leur vision par un photographe; Je souhaite ensuite proposer à la Maison Hermès le concept de la Horde qui est tout à fait dans l’esprit et l’histoire de cette entreprise.

Je conseille vivement la Couveuse COSENS : On ne se sent pas jugés, on est encouragé et les intervenants sont de très bon niveau.Cosens

[1] Personne qui contribue à optimiser les relations entre l’industriel et son réseau de distribution.

Retrouvez Chemin du cotton rouge sur internet : www.cheducotonrouge.canalblog.com

Share